Fin avril, nous avons eu connaissance par nos amis, Raymond et Odile, qu’un voyage humanitaire vers Madagascar, se préparait. Notre intérêt pour ce pays était connu.

Ce déplacement, prévu pour la fin 2011 (bonne période, paraît-il) ayant pour but de constater l’avancement des chantiers engagés, et prévoir les opérations futures, soutenus par Fanantenana-Espoir.

 Notre décision de participer, si possible, à ce voyage est prise en 24 heures.

Aujourd’hui, nous saluons les organisateurs, le travail fait par nos nouveaux amis pour la préparation de l’expédition durant de longs mois, objectif : réussir.

Nous avons découvert Madagascar, un mélange de splendeurs naturelles et de misère. Au départ, envahis d’une grande émotion, nous avons vécus des moments très durs et poignants.

 Madagascar, un voyage réussi dans Madagascar 2011 madagascar-octobre-nov-2011-199-300x200

Au fil des jours, en dehors, des paysages merveilleux, l’enthousiasme de cette jeunesse, dans les villages, les écoles et lors des diverses manifestastions, nous a séduit.

 L'enthousiasme des enfants

Les oeuvres et actions des nombreuses ONG, associations, telles que Fanantenana-Espoir, Vozama et autres bénévoles sont remarquables. Porteront-elles au final, les fruits escomptés ? Nous le  souhaitons de tout coeur. C’est formidable, ce que font ces personnes, qui mériteraient plus d’attention et un appui plus soutenu, pour offrir à ce peuple, non pas le luxe, mais au moins l’alimentation en eau (il y  a des sources)

fontaine

 

 

en électricité (il y a du soleil en permanence) afin de permettre à ces gens de commencer à vivre, des voies de communication, pour éviter les longues marches (2/3 heures) pour aller à l’école, au travail, aux centres de soins médicaux, si rares.

Il faut motiver, encore et toujours cette population, à l’importance cruciale de la salubrité, dans les villes, la campagne, pour endiguer les maladies et augmenter l’espérance de vie, ou simplement vivre sainement.

Manque de moyen, peut-être, mais des opérations de ramassage des détritus, papiers, plastiques etc…ne coûtent rien ou peu, si elles sont réalisées, par les habitants, donc les responsables.

De telles actions donneraient un aspect différent, et, plus en phase avec le charme naturel du pays qui mérite mieux ; mais qui doit aussi se prendre en mains, par lui-même.

 Enfin, merci à tous, pour vos explications sur le fondement de votre engagement total dans les actions humanitaires, qui méritent d’être poursuivies et encouragées.

Un hommage tout particulier aux Frères Romain oncle actions humanitaires dans Madagascar 2011

et Claude, chacun plus Malgache que les Malgaches.

Ce pays est leur paradis sur terre.

 paradis

Pour conclure, encore grand merci à la Présidente Raymonde, à Josiane la trésorière itinérante, à leur époux, aux Frères de la Doctrine Chrétienne, aux religieuses, à tous les autres intervenants de près ou de loin, en Alsace et à Madagascar, pour leur implication et contribution pour aboutir à un résultat très positif de ce voyage. Objectif atteint – Tout s’est bien passé.

Anne et Robert