Le recueil entier peut être téléchargé dans la page documents à télécharger

Mecredi 2 novembre 2011

Très tôt sous un beau soleil nous prenons la nationale 2 qui nous conduit à Moramanga à 120 km à l’Est de Tananarive. Nous amorçons la descente, quittons les hauteurs de Tana, traversons des forêts de plus en plus denses, et tout au long du parcours nous voyons de belles rizières je dirai en pleine activité, des familles entières y travaillant.

extrait de notre récit MADAGASCAR 23 octobre au 15 novembre 2011 dans Madagascar 2011 riziere-300x225 

A 12h nous arrivons à Moramanga petit bourg qui est au centre des échanges entre Tananarive et Tamatave. Nous prenons le repas « au coq d’or » contrairement à son nom c’est un restaurant qui sert des spécialités chinoises, de belles pâtisseries derrière une vitrine nous rappellent un peu la pâtisserie de chez nous! Ce restaurant bien connu est fréquenté par « les blancs », pratiquement tous les touristes  font une halte ici, c’est ainsi que nous avons rencontré un groupe de personnes du « Groupama «   (que nous allons côtoyer à plusieurs reprises) et deux autres familles alsaciennes!                                                                                                                        

PISTE-1-300x225 Anosibe An'Ala dans Madagascar 2011

départ de la piste

Le taxi-brousse Mercedez Benz
Le taxi-brousse Mercedez Benz

 

 

Vers 13h nous transférons nos bagages dans un bus « taxi-brousse » surélevé, faisons connaissance avec deux nouveaux chauffeurs nous allons nous rendre à Anosibé An’Ala, qui veut dire « île dans la forêt » un petit village chez Frère Fidèle où une autre Communauté des Frères est établie. A 13h15 nous nous frayons un passage entre les étals et les gens qui circulent dans cette ville et « attaquons » notre piste longue de 71 km très exactement. Cette piste est mauvaise, (mais moins qu’elle ne l’était en 2007) les 5 premiers kilomètres de la latérite, et ensuite le reste du chemin a été « aménagé » consolidé par des pierres, ce qui rend la route plus carrossable, mais nous sommes secoués pendant près de 4 heures dans un véhicule « Mercédez-Benz » vieux de plus de 40 ans!  Durant notre trajet nous n’avons rencontré que très peu de monde, pratiquement pas de véhicule et dans les petits villages quelques enfants qui nous ont fait un signe de la main.

ACCUEIL-2-300x225 forêt primaire

Fr Fidèle Josiane et Jacques

ACCUEIL-300x225 madagascar en novembre octobre
bienvenue à la Communauté des frères à Anosibe
 

 

A 18h précises nous franchissons la cour et retrouvons Frère Fidèle qui nous réserve un accueil chaleureux. Nous nous rendons à un petit hôtel à quelques minutes des Frères, où nous allons passer deux nuits, certains logent dans des bungalows plus ou moins confortables, sans eau et sans électricité !

Nous retournons dans la Communauté des Frères où avec Frère Henri, Emil, José (le supérieur de la Communauté) Flavien, Jean-Pierre, Gilbert et Frère Fidèle (Directeur du collège) nous partageons le repas, en évoquant le début de notre voyage, et préparons la journée de demain.

Nous nous séparons vers 20h30, sous la pluie et l’orage, car à 21h plus d’électricité, le groupe électrogène qui alimente la ville est coupé !!

GROUPE-ELETROGENE-2-300x225 piste Moramanga Anosibe an'Ala

Groupe électrogène alimentant la ville

Jeudi 3 novembre 2011

7h30 Petit déjeuner au restaurant de notre hôtel, heureusement que nous avions prévu et apporté les petits pains, ainsi que quelques sachets de thé noir, nous devons aussi négocier dès à présent le petit déjeuner du lendemain ….. la crise passe par là, ces situations montrent que le pays s’appauvrit de plus en plus….. nous avions déjà remarqué ceci à plusieurs reprises lorsque dans les restaurants nous prenions la carte et annoncions notre commande, certains plats n’étaient pas disponibles, le restaurateur n’ayant pas les denrées nécessaires à la préparation des plats !!

Vers 9h Frère José et Frère Fidèle sont venus nous rejoindre avec des 4×4 pour nous faire découvrir la petite ville d’Anosibe,

VILLE-ANOSIBE-300x225 récit de voyage

Rue principale de Anosibe An'ala

nous passons devant la mairie, la prison puis nous nous rendons au collège St Antoine pour voir les constructions en cours. Pour l’instant deux bâtiments qui abritent les classes de 6ème, 5ème et 4ème un bâtiment en construction qui d’ici un an abritera les 280 élèves plus les élèves de 3ème (80 élèves) qui actuellement occupent les locaux provisoires près du bâtiment des Frères. Les anciens bâtiments serviront de salles spécifiques comme le CDI, les sciences physiques etc….
Nous visitons également des bâtiments de la Communauté en construction ainsi que l’endroit qui servira de sanitaires pour les collègiens.

CONSTRUCTION-COLLEGE-300x225 recueil de voyage

construction du collège St Antoine

C’est l’association Fanantenana espoir qui prendra en charge les frais des sanitaires grâce aux actions que nous menons ici en France, vente d’objets lors des marchés de Noël, organisation de repas malgaches, concerts, dons mais aussi soutien de la Région Alsace et Département du Bas-Rhin.

L’après-midi, ayant comme guides Frères José et Jean-Pierre, nous visitons un petit village pédagogique tenu par un prêtre de la paroisse et pouvons malheureusement à nouveau constater les feux de brousse qui nous entourent. Nous faisons une halte le long d’un cours d’eau où un pêcheur « chercheur d’or » nous montre comment il peut « récolter » à l’aide d’un genre de grande passoire à grillage très très fin, quelques grains d’or ! Nous traversons à pieds la petite ville, entre les étals et pouvons constaté que la pauvreté est bien présente ici….

chercheur-doré-300x225

un orpailleur

Nous passons la soirée avec les Frères et pensons déjà au retour, car la pluie s’est mise à tomber de plus belle et comment sera la piste demain ….?

Vendredi 4 novembre

 

PISTE-7-300x225

la piste après la pluie

Il a pratiquement plu toute la nuit ….notre départ est imminent … derniers adieux aux Frères et à 8h15 nous reprenons le chemin du retour c’est-à-dire les 71 km de piste, dès le premier pont nous devons descendre du véhicule afin de l’alléger, car ce pont ne tient pas qu’à un fil, mais à quelques lattes …. nous en avons encore 14 à passer ! Heureusement les suivants sont dans un meilleur état ….

PONT-300x225

le pont en mauvais état

LATTE-300x225

ne tient qu'à une latte

 

 

 

 

 

 

 

 

Frère José nous accompagne, notre chauffeur ne parlant pas le français c’est pour une question de sécurité en cas de panne. La pluie s’est arrêtée et finalement nous avançons assez bien sur ce chemin « caillouteux »

12h , nous arrivons à Moramanga où Edith l’épouse de Christian nous rejoint, elle est arrivée le jour précèdent à Tana, et c’est l’ancien chauffeur de Christian M. Roland qui l’a acheminée jusqu’à nous, elle pourra enfin faire le reste du séjour avec toute sa petite famille !!

FORET-PRIMAIRE-2-300x225

la forêt primaire

 Josiane et Jacques   pour lire tout le récit allez dans la page télécharger document « récit de voyage »