Fanantenana aide les parents dont la situation ne permet pas de payer les frais d’écolage de leurs enfants. Les enfants vous remercient de votre soutien.

Je m’appelle Tina, je suis en classe de 5è au collège St Antoine, redoublant. J’aime étudier. Ma mère n’a pas la possibilité pour payer mes écolages. Grâce à votre aide, je peux continuer encore  mes études. J’habite chez ma grand-mère parce que mon père ne me reconnait pas. Après la classe, chaque  soir, j’ai une petite occupation chez notre voisin pour recevoir un peu de sou, pour aider la famille. Merci beaucoup mes très chers amis et bienfaiteur.

                                                                                                                                                                                                    

 

    TINA                                                                                                                           

                                                                                                                

Je m’appelle Clémentine, je suis en classe de 5è au collège St Antoine, passante. Nous sommes 4 enfants, je suis l’ainée. Tina et moi, nous sommes cousins. Nous sommes de même cas familial,  d’un père inconnu. Nous habitons ensemble, chez notre grand-mère. J’aime étudier et je veux continuer encore plus loin, tant que possible. Merci pour votre aide, je suis très contente.

CLEMENTINE

RAZAFIARISOA Clémentine Cléridrisse

Je m’appelle Fantina. Je suis orpheline. Je suis chez ma grand-mère depuis mon enfance. Elle est une veuve. Je suis en classe de 4è au collège St Antoine. De la classe de primaire jusqu’en 6è, je suis aidée par  la Congrégation des sœurs  de la Petite fille du Sacré Cœur. Elle m’a payé l’écolage et le repas du midi. Depuis l’année dernière elles ont abandonnée l’écolage mais je peux venir encore pour la cantine à midi. J’étais toujours parmi les dix premiers en classe. J’aime étudier et j’aime continuer toujours. Merci pour votre aide généreuse.

FANTINA                                                                                                                     RASOARILALAO Fantina Martinah

 

Je m’appelle Jonatana. Nous sommes 6 enfants dont je suis le 4è. J’étudie au collège St Antoine, en classe de 6è.  Mon père ne travaille que occasionnellement,  s’il en trouve. Maman fait une petite marchande de légume. Elle a subi deux opérations de l’utérus, après cela elle n’a plus la santé. Notre provision c’est à chercher du jour au jour, souvent c’est insuffisant ou rien. Alors ils n’arrivent pas à payer mes écolages. Grâce à votre aide, je peux continuer encore mes études. Merci à vous.

NIRINA

RADRIANATOANDRO Nirina Jonatana

MAMINIRINDRA Glorisse : Parents séparés.  Elle est chez son père, celui-ci ne veut pas payer ses écolages. Il propose qu’elle s’arrête. Mais Glorisse insiste à ses études. Pourtant sa maman n’a pas le moyen pour payer parce qu’elle est rentrée chez eux à la campagne.

GLORISSE

  Glorisse

RAMARISOA Nivo : Fille d’un paysan qui habite loin, presque à 70km de la ville d’ Anosibe  An Ala. Elle fait ce trajet à pied deux ou trois fois par trimestre pour chercher la provision. Ses parents paient l’écolage selon la production, souvent insuffisante.                                   

NIVO

  Nivo                                                                                                                                                                                                                                                                                  Fille d’un paysan  pauvre qui habite à 1km de l’école. Ses parents paient l’écolage selon leur récolte, mais ils ne paient pas  comme il faut.

JEHNIE

            Jehnie

RAZAFIARISOA Eugénie : Parents séparés. Elle est abandonnée par son père malgré sa promesse au début de l’année. Elle est chez sa maman. Celle ci l’a encouragé de continuer ses études mais comme elle n’a pas de ressource financière, elle n’arrive pas à payer les écolages.   

                                                                                                                            

                                               

                                         

Heriniaina Synthia : C’est un enfant avant mariage, non reconnue par son père. Elle est à la charge de sa grand-mère, mais celle-ci n’arrive pas à payer en totalité les écolages.           

      SYNTHIA

EVARISOA Monique : Fille d’un paysan qui habite à 2,5km de l’école. Son père travaille occasionnellement  chez les frères ou ailleurs. Ressource financière insuffisante. Il paie selon son revenus. 

 

                                                                                                                                     Monique

TANTERAKA Soa Oria : Orphelin, il habite chez sa grand-mère. Il a déjà abandonné ses études depuis quelques années mais on l’a récupéré. Sa grand-mère fait quelque chose mais elle-même est déjà faible, une pauvre veuve.

 SOA

             Oria