Morondava signifie en malgache  » les longues rives » 

morondava.street.0764.w640

 A l’origine Morondava s’appelait Nosy Miandroka, c’était un village de pêcheurs construit  sur un banc de sable sur la côte ouest de Madagascar.

 Dès le 17es ce village était accosté par des navigateurs et des commerçants étrangers. On y échangeait surtout des armes et des munitions. C’est ici que des esclaves Makao originaires de Mozambique ont débarqués.

 Le Général Galliéni y débarque en 1896 et proclame Madagascar propriété de la France. Les opérations militaires commencent en 1897, particulièrement dans la vallée de la Tsiribina. Le Roi Tocra oppose une farouche résistance aux militaires français, mais il est trahit par son frère de sang. Tous les Sakalavas qui accompagnaient le Roi Tocra furent sauvagement massacrés. Toute la région Menabe se soulève sous la conduite  d’Inguereza frère du roi défunt.

En 1904 le protectorat français est instauré et Morondava devient un poste militaire avancé.

En 1932 le Gouverneur de la Colonie instaure la commune de Morondava . La Municipalité est élue en 1939

 Morondava est maintenant une ville importante, Capitale économique et administrative de Menabe. Elle est située à l’embouchure du fleuve Morondave qui prend sa source dans  le massif Makay.

Morondava est aussi une station balnéaire réputée pour la blancheur de son sable, pour son ciel bleu azur et ses couchers de soleils couleur ocre, extraordinaires. C’est le pays des baobabs, des Tsingys classés au patrimoine de l’Unesco. La ville est située pas loin de la réserve biosphère de Kerindy et  du  massif inexploré du Makay.

madagascar-nob 700exc-mva-plage2